Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 18:05

SAM_4795

SAM_4796

SAM_4797

SAM_4798

SAM_4799

SAM_4800

SAM_4801

SAM_4802

SAM_4803

SAM_4804

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 17:33

SAM_4791

SAM_4792

SAM_4794

SAM_4793

SAM_4805

SAM_4818

 SAM_4870

SAM_4871

SAM_4874

SAM_4873

SAM_4875

SAM_4876

SAM_4877

SAM_4878

SAM_4879

SAM_4880

SAM_4882

SAM_4883

  IMG_0255 

    IMG_0314IMG_0313

 

IMG_0316

 IMG_0317

 IMG_0828

 IMG_0829

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 17:14

SAM_4781

SAM_4782

SAM_4783

SAM_4784

SAM_4785

SAM_4786

SAM_4787

SAM_4788

SAM_4789

SAM_4790

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 13:58

 

Sous l'Ancien Régime, les seigneuries disposaient d'un certains nombres d'avantages et autres privilèges réglementés par des édits qui pouvaient différer d'une Province à l'autre. L'article 183 portait : ..."il est loisible à toutes personnes ayant Garennes, Buissons, Taillis, & Clos d'arbres, Estangs, Viviers & Fossés, prendre & faire prendre ceux qu'ils y trouverons chasser, & couper bois, pêcher ou prendre fruits ès lieux susdits, & les mener en prison, pour par les juges être punis comme larrons".
Un vivier est à proprement parler une pièce d'eau vive, où l'on met du poisson, qui s'y nourrit pour la provision de la maison & pour la vente courante; au lieu qu'on met le menu poisson dans les étangs, pour croître & multiplier tranquillement jusqu'à ce qu'on pêche l'étang. L'un est pour le gros, l'autre est pour le dérail. On appelle réservoirs, toute sorte de lieu où l'on réserve le poisson, tel qu'il puisse être, pour le prendre facilement quand on en a besoin. On fait de grands et de petits viviers où l'on réserve le poisson, , comme de grands et petits réservoirs. Une petite rivière qui passera par un jardin, donne lieu d'y faire de beaux viviers avec des grilles & des claies. Ordinairement on fait le vivier dans l'enceinte de la maison, pour qu'il soit mieux gardé ; on le fait profond de quatre pieds, on y fait couler la décharge de quelque bassin : & on choisit un bon fond de terre forte, ou bien on en fait un d'un bon courroi de terre glaise, dont on garnit aussi les côtés, qu'on soutient par un petit mur d'un pied d'épaisseur. Il vaut mieux ne faire qu'un petit vivier, & le faire à l'épreuve de tous les accidents, que d'en faire un grand  qui sera sujet à des sécheresses mortelles pour le poisson. Il y en a qui ont des viviers à la queue de leur étangs, ils environnent le lieu qu'ils choisissent, de pieux qu'ils fichent fortement en terre, à deux ou trois doigts de distance l'un de l'autre; ils les entrelacent avec des gaules pliantes, & ils y mettent le poisson qu'ils veulent pour la consommation courante de la maison  ou des marchés. Il ne faut pas croire que dans un vivier, qui n'est ordinairement qu'un large fossé où l'on jette le poisson qu'on veut repêcher journellement pour le courant de la maison ou du marché, on puisse en mettre pour grossir ou pour peupler : ces fortes d'endroits  resserrés ne peuvent qu'entretenir le poisson qu'on veut avoir le plaisir de reprendre chaque jour; mais qu"on doit se souvenir que le brochet que l'on y met, vit toujours aux dépens du Maître, tant qu'il trouvera d'autre poisson plus faible que lui, & c'est par cettenraison qu'il est presque le seul qui augmente dans un vivier. Si le vivier n'a pas de sources qui le rafraîchîssent, le poisson sentira la boue, principalement la carpe & la tanche, qu'il faudra faire égorger dans de bonne eau de  fontaine, de rivière, ou même de puits, pendant deux ou trois heures seulement. On doit creuser ce vivier environ tous les dix ans : il en est de même d'un canal & des fossés qui sont autour d'un jardin ou d'un château. Et il est bon d'observer que la carpe, dans ces endroits, demeurera presque toujours au même état, sans augmenter; mais la perche, la tanche, & le gardon, pourront s'y plaire & profiter, & encore plus le brocheton, s'il trouve à fourrager sur la rousaille; avec cette observation, que si le brochet y reste trois ans, il est capable d'y faire un grand désordre. Voilà les notes écrites par Louis Liger  & Henricus Bernier en 1775 au sujet ds viviers.

 

 

SAM_4768

 

  le vivier du Temple à Lanrelas

 

SAM_2196 (2)   

 

le vivier de la Gresse à Sévignac

 

SAM_4739

 

le vivier de la Métairie des Aulnais à Sévignac

 

SAM_4739

 

  le vivier de la Rivière Moussaye à Sévignac d'après plan

 

SAM_4768

 

le vivier de Caverre à Yvignac d'après plan

 

SAM_1396

 

  le vivier de Couecouvran à Yvignac d'après plan  

 

SAM_4739

 

  le vivier de Lannouée à Yvignac d'après plan    

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 20:07

SAM_4764

SAM_4712

SAM_4711

SAM_4765

SAM_4766

SAM_4767

SAM_4769

 IMG_1973

IMG_1973

 IMG_1974

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 19:55

 SAM_4758

SAM_4759

SAM_4760

SAM_4761

SAM_4762

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 19:45

SAM_4752

SAM_4754

SAM_4755

SAM_4756

SAM_4757

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 19:40

SAM_4746

SAM_4747

SAM_4748

SAM_4749

SAM_4750

SAM_4751

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 19:20

SAM_4733

SAM_4734 

SAM_4735

SAM_4736

SAM_4737

SAM_4738

SAM_4739

SAM_4740

SAM_4741

SAM_4742

SAM_4743

SAM_4744

SAM_4745

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 16:27

SAM_4714

SAM_4713

SAM_4719

SAM_4720

SAM_4721

SAM_4722

SAM_4723

SAM_4724

SAM_4726

SAM_4727

SAM_4728

SAM_4729

SAM_4731

SAM_4732

    SAM_4718 

  SAM_4715 

SAM_4716

SAM_4717

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article