Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 19:41

es paroisses primitives bretonnes étaient bordées de rivières, de collines et de vallées servant de limites naturelles. En étudiant le cas de Sévignac, évoquée dans le Cartulaire de Redon, nous voyons qu'un lieu situé sur son flanc ouest s'appelle Troduan -ci-dessous (en breton Traonn dour) ou vallée profonde.

 

 

 

 

 

 

En contre bas dudit lieu la vallée dans laquelle s'étire la rivièe Rosaie, anciennement désignée Goïf Sur son flanc est : Trouvra -ci dessous, (en breton Traonn vraz) : la grande vallée.

 

 

 

 

La rivière Rosette s'y écoule, rivière jadis désignée Jugon. Les prêtres se consacrèrent à la prise en charge de ces premiers chrétiens parsemés dans ces vastes territoires. D'après les études menées, bien souvent ces noms en  :

 

-Lan» sont suivis d'un nom de saint. Il est même admis que certains «lan» furent fondés avant les plous (paroisses) auxquels ils furent rattachés. Si les «lan» détenaient assez de terre pour l'entretien de ceux qui y vivaient, ils n'étaient pas le centre d'une communauté de fidèles, donc pas une paroisse primitive. (Landébias, Languédias, Lanrelas, Langourla, Lanjugon, Langouhèdre en Plénée, Lannouée en Yvignac)

 

-Trev : hameau, (Tramain, Trédias, Trémeur, Trémorel, Trélivan, Trébédan, Trévart & Trélée en Yvignac). Certains hameaux n'ont cependant pas connus pareils essorts : Trévérée en Rouillac

 

La société bretonne était composée de paysans libres, tant du point de vue économique que juridicte. Les lieux dits Alleux comme à Sévignac, où Ranléon à Saint Igneuc désignent les parcellaires qu'ils cultivent. Ils peuvent les vendre, les échanger comme bon leur semble. Les esclaves composaient également cette collectivité. Les études menées laissent songer à des exclus ayant commis des crimes graves


 

Le culte païen s’est néanmoins transmit à travers maintes traditions, le feu de la St Jean, le culte des morts à la Toussaint et les fontaines aux vertus miraculeuses, un certain nombre de croix témoignent de cette évangélisation dans notre contrée. Ces paroisses primitives étaient administrées par des machtierns, personnages très puissants, dont les charges étaient héréditaires. Les machtierns étaient les plus gros propriétaires fonciers du village mais ils ne travaillaient pas la terre eux même. Ces machtierns résidaient dans des demeures bâties pierre, cernées d'arbres, à l'écart des bourgs émergents. Ces résidences servaient aussi aux tribunaux et à la rédaction de divers documents. Lesseleu et le Lesteneuf à Plénée, le Lez à Plumaugat, Lescouët à Lanrelas (semblable lieu évoqué dans les chartes de Boquen à Sévignac en 1275 terra Lescoyt sita in parrochia de Sevignac, Lescouët-Jugon, Le Lezeul (ancien Lysodou) & Limoëlan à Sévignac. Mais les menaces Franques inciteront les Bretons à faire de ces lieux des défenses primitives .

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 16:20

 

 

 

 

Pour agrandir l'image, cliquez dessus.

 

 

Plebs Seminiaca en 869, paroisse primitive comprenant :

 

 

une partie de Dolo 1 -Dulcis Locuas en 1208

Sévignac 2 -Sivingnac en 1212

Trémeur 3-Tremur en 1249

Rouillac 4-Rouillac en 1472.

 

 

 

Plebs Maelcat en 849, (paroisse de Enogat), paroisse primitive comprenant :

 

Eréac 5-Iriac en 1330Lanrelas 6 -Lanrelaz en 1339

Plumaugat 7 -Ploemagada en 1182

Saint-Jouan de L'Isle 8 -S. Johannes de Insula en 1330

Rougeul 9 (paroisse disparue au Xème siècle suite à une épidémie de peste)

 

 

 

Plebs Motoriac en 869, paroisse primitive comprenant :

La Chapelle Blanche 10 (idem en 1513). Toutefois, certains pensent que ce lieu résulte du démantèlement de Plumaugat

Guitté 11 -Guite en 1148

 

 

 

Paroisse d'Yvignac, paroisse primitive comprenant :

Toutefois, certains pensent que ce lieu résulte du démantèlement de Plumaudan

Broons (12) -Brohon en 1108

Yvignac (13) Iviniac en 1181

 

 

 

Paroisse primitive de Plénée, paroisse primitive comprenant :

 

Plénée (14) -Pleneet en 1231

Penguilly (15) (idem XVIIIème siècle)

Tramain (16) Tramaen en 1324 (évangéliser par St-Meen)

Dolo (1) (voir Plebs Seminiaca)

Jugon, en sa partie Sud (17) -Bourg fondé lors d'une transaction entre Olivier II de Dinan (également fondateur de l'abbaye de Boquen en 1137 à Plénée) et l'abbaye de Marmoutiers en 1108. Castrum Iugon en 1108. Une partie du lieu aurait été rattachée à Plorec

 

 

 

Paroisse primitive de Mégrit, paroisse primitive comprenant :

 

Mégrit (18) -Miguerit(us) en 1108, à moins que la localité résulte du démantèlement de Plelan

 

 

 

Paroisse de Plédéliac A :

 

Plédéliac (paroisse fondée par Théliau) -Pledelia en 1187

Paroisse de Plestan B :

Plestan (idem en 1198)

 

 

 

Paroisse du Gouray C, paroisse primitive comprenant :

 

Le Gouray -Gorre en 1205

Collinée -Coithlinex en 1242

St-Jacut du Méné -S. Jacuti de Melmene en 1163

 

 

 

Paroisse du Langourlas D :

 

Langourla (idem en 1211)

Mérillac (idem en 1427)

St-Launeuc -S. Leonocus en 1390

St-Vran -S.Veranus en 1265

 

 

 

Paroisse de Plélan E, paroisse primitive comprenant :

 

Trédias (19) -Trediarn en 1148 Ste-Urielle (20) (bourg castral situé au sud de l'étang de St-Georges en Trémeur, paroisse supprimée à la Révolution)

Languédias -Langadiar en 1400 (fondation monastique bretonne, dûe à Catihern, prêtre Breton évoqué vers 511-520). Présence d'un ermitage celtique au village de Kerauvêpres proche Saint-René

Plelan le Petit -(idem 1330)

St-Michel de Plelan

La Landec -Lanadec en 1235

Trébédan -Trepartan en 1187

 

 

 

Paroisse de Plumaudan F, paroisse primitive comprenant :

 

Plumaudan -Plomauden en 1122

Brusvily -Bluscueli en 1150

Trevron -Treveron en 1150

St-Carné -S. Karnay en 1291

Guenroc -Guenro en 1371

Bobital -(idem en 1249)

St-Maden -S. Madigni en 1169

St-Juvat -S. Juvati en 1156

 

 

 

Paroisse de Plouasne G, paroisse primitive comprenant :

 

Plouasne -Ploasne en 1050 (bourg castral)

Trefumel – Trefermel en 1090

Le Quiou -Caihou en 1140

 

 

 

Paroisse de Plorec H, paroisse primitive comprenant :

 

Plorec -Ploarec en 1214

Lescouët Jugon

 

 

 

Paroisse de Evran I, paroisse primitive comprenant :

 

Calorguen – Carorguen en 1182

Evran -Ivram en 1156

St André des Eaux -Sanctus Andreas en 1390

 

 

 

Paroisse de Corseul J, paroisse primitive comprenant :

 

Aucaleuc -Oscaloc en 1184

Corseul -Fanum Martis au IIIème siècle, Corsult en 869

Quévert -Quever en 1190

 

 

 

Paroisse de Caulnes k :

 

Caulnes -Cauno en 1181


 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 13:58

Il est généralement admis que c'est au cours des IIIe et du Ve siècle de notre ère, que se produisirent les premières vagues migratoires bretonnes en Armorique. A la fin du IIIe siècle, une lutte contre les pirates Scots, Picts et Frisons incita les autorités romaines à mettre en place un système défensif militaire le long du littoral et c'est ainsi que les premiers légionnaires Bretons vinrent s'établir dans notre péninsule (voir L'histoire des Rois de Bretagne, page n° 1). Les exils qui suivirent semblent avoir été encouragés par l'Empereur romain Constantin III le Tyran en 407. Il emmena avec lui de Bretagne, une grande troupe de soldats bretons afin de lutter contre les Picts et les Scots et leur donna pour récompense une contrée dans l'occident des Gaules. Version attestée par nombre de chroniqueurs. A n'en pas douter, ceux qui étaient en poste dans l'estuaire de la Rance, trouvèrent-ils quelques dédommagements des services rendus par l'attribution de domaines en friches : les localités de Eréac, Mérillac, Plédéliac, Rouillac, Sévignac & Yvignac sont autant d'anciens domaines romains remis entre les mains d’autochtones ralliés à la souveraineté de Rome (voir Les fundis dans la Gaule romaine)

La distribution de ces domaines agricoles aux légionnaires Bretons poussa quelques tribus Bretonnes à prendre pareillement le chemin de l'exil. La famine semble avoir été la première cause d'un tel choix

 

L'évangélisation des Armoricains

 

Cette seconde expatriation vit des évangélistes d'Outre Manche arriver en Armorique ...Plusieurs saints hommes, cherchèrent lieu solitaires dont très grands nombres vinrent en cette Bretagne. Desquels sont ici dénotés les principaux : Saint Samson, archevêque de Boracense (Dol -voir article consacré à Sainte Urielle), Saint Paul, Saint Tugdual, Saint Magloire, Saint Paterne, Saint Maclou (St Malo), Saint Brieuc, Saint Méan, Saint Gildas, Saint Golvin, Saint Colombain et autres. Voici ce que notait Eugène Halléguen dans son ouvrage « L'Armorique bretonne, celtique, romaine et chrétienne » publié en 1864. D'autres ecclésiastiques les secondaire dans leur tâche difficile. Maklaw –St-Malo (+ 633) évangélisa la contrée désignée Poudouvre -notre terroir (voir Etude sur la Domnonée, page n° 10), ainsi désigné car situé au-delà de l’eau, c'est -dire entre Rance et Arguenon. L’évangélisation fut besogneuse pour cet évêque régionnaire, en effet tous les habitants du Poudouvre étaient considérés comme idolâtres, toutefois, d’autres prélats ou leurs disciples poursuivirent sa besogne : St-Thuriaux, vivant en 533, ce prélat fondateur supposé de Plédéliac, -il renversa une stèle que le peuple venait adorer en cachette au milieu d’un temple situé près de Corseul, on lui doit aussi très certainement la christianisation du hameau de St-Trillac à Sévignac. Une partie des Bretons insulaires était déjà établie en Armorique en 461 puisque au Concile de Tours, un prélat du nom de Mansvetvs y assiste, il est qualifié de Episcopus Brittonium. Quatre ans plus tard, la lettre synodale présente quatre noms parmi lesquels celui d’un évêque coriosolite : Sarmiato, Chariato, Rumoridus et Viventius. Le même document présente huit signatures lors du Concile de Vannes en 465 lors de l’ordination de l’évêque Paternvs –St-Patern. Six évêques sont reconnus : ceux de Tours, Le Mans, Angers, Nantes, Rennes et Vannes, en revanche, les deux derniers Liberatis et Albinus sont Coriosolite et Osime, sans qu’il soit précisé lesquels. Face au déferlement de barbares vers la fin du Ve siècle, les autorités romaines transférèrent le siège de la civitas Coriosolite de Fanum Martis à Alet. Le haut prélas était assisté de sa mission évangélique par des prêtres décrits comme étant « vêtus de peaux de bêtes, portant la tonsure celtique» 

 

 

 

 

Même si il est difficile de quantifier ces mouvements de population, certains historiens avancent le chiffre de 30 à 50.000 personnes sur une population initiale 100.000 habitants. Ces réfugiés émigraient généralement par familles ou par clans entiers, chaque clan étant gouverné par un machtiern. Ils s'établirent nombreux dans l'ouest de notre péninsule, alors très certainement plus ravagée, mais dans notre contrée, bien que minoritaires, mais accompagnés de prêtres, ils parvinrent à imposer leur structure sociale -exemple avec le poste de machtiern dirigeant alors les paroisses primitives


 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 19:07

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 18:55

9.jpg

3.jpg

019_001.jpg

165_001.jpg

185_001.jpg

220_001.jpg

277_001.jpg

297_001.jpg

304_001.jpg

394_001.jpg

414_00144.jpg

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 18:36

FRAD022_16FI6206_6185.jpg

FRAD022_16FI5914_5898-copie-1.jpg

940_001.jpg

886_001.jpg

AD22_16Fi_0502_0400.jpg

985_001-copie-1.jpg

976_001.jpg

166_001Tredaniel.jpg

906_001.jpg

402_001.jpg

FRAD022_16FI5674_5659.jpg

981_001.jpg

881_001.jpg

yvignac-la-tour-1.jpg

wjugo008.jpg

wbroo001.jpg

lanrelas-la-rance-1-.JPG

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 15:00

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 13:47

 

 

 

 

 

Saint-Vran

 

 

 

 

 

 

Trédias

 

 

 

 

Languédias

 

 

 

 

 

Plédéliac

 

397_001.jpg

 

 

Eréac

 

 

Corseul

 

 

 

Broons

 

 

 

 

Jugon

 

 

 

Trébédan

 

 Dolo

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 20:39

CCI19022012_00004.jpg

CCI19022012_00003--2-.jpg

CCI19022012_00003.jpg

CCI19022012_00003--2----Copie.jpg

CCI19022012_00003--3----Copie.jpg

CCI19022012_00004--2-.jpg

CCI19022012_00004--2--copie-1.jpg

TRMEUR-2.JPG

ChateauDeCouetCouvran.jpg

158_001.jpg

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 20:00

SAM_4097.JPG

SAM_4107.JPG

SAM_4108.JPG

SAM_4112.JPG

SAM_4098.JPG

SAM_4096.JPG

SAM_4104.JPG

SAM_4102.JPG

hjhhj-copie-2.png

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article