Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 19:30

 

Poulain de Mauny, en Bretagne: Ancienne Noblesse, citée avec éloge dans les Histoires de cette Province, par Dom Lobineau & Dom Maurice, dès le XIIIe siécle.


 

I. La filiation suivie commence à Roland Poulain, Chevalier, Seigneur de la Villesalmon, paroisse de Coetmieux près Lambale, Evêché de Dol, qui prêta serment de fidélité à Jean, V. du nom, Duc de Bretagne, en 1436. Il testa, conjointement avec Denise Hue, son épouse, le 1 Juillet 1445, & ils instituèrent, pour exécuteur testamentaire, Jean, leur fils aîné, qui suit. Ils eurent en core deux autres garçons, qui ne font point nommés.


 


 

II. Jean Poulain, Ier. du nom, Seigneur de la Villesalmon, partagea avec ses deux frère , suivant l'assise du Comte Geoffroy, au mois de Juillet 1460, & leur donna à chacun d'eux 107 livres de rente sur la succession de leur pere Roland, qualifié, dans cet acte, noble & puissant, riche en biens, & Chevalier, De Jeanne de Crehen, son épouse, il eut :


 


 

III Jean Poulain, II. Du nom, Seigneur de la Villesalmon, marié à Jeanne Oury, dont vinrent :

 

 


 

Guillaume, qui suit ; & Jean, auquel ses pere & mère donnèrent, en avancement de droit successif, par acte du 6 Mai 1485, la Terre du Val en Plesten. Il comparut aux montres des Nobles ès années 1483 & 1497, avec Pages à cinq chevaux, & autres armures de Chevalerie. Il épousa Perrine le Noir, & est auteur de la branche du Val ou de Tramains (voir Histoire de Tramain, page n° 4).


 


 

 

IV- Guillaume Poulain, Ier. du nom, Seigneur de la Villesalmon, Gouverneur de Moncontour, qualifié Chevalier, dans une Lettre signée de Charles VIII, Roi de France, en date du 9 Mai 1491, eut ordre de ce Prince de laisser entrer les Espagnols dans cette Ville, à moins d'encourir sa disgrâce. II fut pensionné de la Duchesse Anne de Bretagne, femme de ce Monarque, & Capitaine de 20 hommes d'armes des Ordonnances de cette Reine. II épousa 1°. Françoise Madeu, morte sans enfans ; & 2°. Jeanne du Tiersent, dont : -Jean, qui suit ; -& Guillaume, rapporté après son aîné.


 

 


 

V. Jean Poulain, III. du nom, Ecuyer, Seigneur de la Villesalmon, partagea, en 1513, avec Guillaume, son frère juveigneur, auquel il donna la somme de 80 livres de rente à viage, tant pour ses droits en la succession de ses pere & mère, qu'en celle de son ayeul & ayeule. Il épouse Françoise de la Motte, & en eut : -François, mort sans hoirs ; & Julienne, Dame de la Rivière-Jouardais, du Bois-Picard & du Bois-Jagu, héritière de cette branche de la Villesalmon.


 


 

Seigneurs de Mauny.


 


 

V. Guillaume Poulain, IIe. du nom, Ecuyer, Seigneur de Licantois, fils puîné de Guillaume Ier, Chevalier, Seigneur de la Villesalmon, & de Jeanne du Tiersent, sa seconde femme, épousa Jeanne Bourdon, Dame de Mauny, fille d'Olivier Bourdon, Ecuyer, & de Louise de Langourla. Elle lui apporta en mariage la Terre de Mauny, située dans la paroisse de Landehen, Eveché de Dol près Lambale, qui est encore possédée par un de ses descendants, chef des nom & armes de sa Famille, comme on le va voir. De ce mariage vint, pour fils unique :

 

 


 

VI. Jacques Poulain, Ier. du nom, Ecuyer, Seigneur de Mauny, qui épousa Jeanne de Passedoue, dont :

 

 

 

-1. François, qui suit ;

 

 

 

-2. Jacques, rapporté après son aîné ;

 

 

 

-3 Marie.


 


 

 

VII. François Poulain, Ecuyer, Seigneur de Mauny, fit un partage noble & avantageux avec ses frère & sœur, en 1560, de la succession de leur pere, & de Jeanne Bourdon, leur ayeule, qui vécut 100 ans. Il mourut sans postérité, de son mariage contracté, la même année 1560, avec Demoiselle Susanne de la Rivière, fille de Messire Guillaume de la Rivière, Sieur de Saint- Quihouet.

 

 

 


 

VII. Jacques Poulain, IIe. du nom, Ecuyer, Seigneur de Mauny, fils posthume de Jacques 1er, & de Jeanne de Passedoué, quil eut pour tutrice, par acte du 23 Juin 1529, épousa Demoiselle Marie Le Marchand, dont il eut :

 

 


 

-1. Alain, qui suit ;

 

 


 

-2. Antoine Poulain-de-la-Fontaine, auteur de la branche établie en Anjou, dont il sera parlé ci-après ;

 

 


 

-3. Guillaume Poulain-de-la-Lande ;


 

 

 

-4 Françoise

 

 


 

-5 Adelise.

 

 


 

VIII. Alain Poulain, Ecuyer, Seigneur de Mauny, fit un partage noble & avantageux avec ses puînés, par acte du 26 Septembre 1598, passé en la Cour du Duché de Penthievre ; & épousa Gillette le Bouteiller fille de Gui le Bouteiller, Ecuyer, Seigneur de la Roche & de la Villeneuve près Lamballe. Leurs enfans furent :

 

 


 

-1. Thebault, qui suit ;

 

 


 

-2. Gui ;


 

 

 

-3 Guillaume Poulain, Seigneur de la Maignerie ; auteur de la branche de Saint-Pair, qui fut partagé, ainsi que ses frères, le 30 Avril 1640, par Thebault, leur aîné. Cette branche subsiste dans François Poulain, Seigneur de Saint-Pair, Chevalier de Saint-Louis, petit-fils de Mathieu Poulain, Sieur de Lille, & arriére-petit-fils dudit Guillaume, Seigneur de la Maignerie, lesquels produisirent leurs titres à la derniere réformation de la Noblesse ;


 

 

 

-4. Jacques Poulain-de-Launay, présumé mort lors de ladite réformation.

 

 


 

IX. Thebault Poulain, Chevalier, Seigneur de Mauny, épousa Demoiselle Perronelle Bertho, fille de René Bertho, Ecuyer, Seigneur de la Villejosse, & furent maintenus dans les qualités de nobles d'ancienne extraction, & de Chevaliers, par Arrêt rendu au mois de Janvier 1669.


 

 


 

X. Joseph Poulain, Ier. du nom, Chevalier, Seigneur de Mauny, épousa, par contrat du mois de Janvier 1681, Marie de Castillan, fille de Jean, Chevalier, Seigneur de Castillan, dont :

 

 


 

XI. Julien-Jean Poulain, Chevalier, Seigneur de Mauny, marié, par contrat de 1711, à Mathurine de Follennay, fille de Jacques, Ecuyer, Sieur de Cresmur. Leurs enfans sont :


 

 

 

-Joseph, qui suit ;

 

 


 

-Mathurin, appelle le Chevalier de Mauny, Chevalier de Saint- Louis, marié à Julie Bonnin, fille de feu Charles Bonnin, Seigneur de la Villebouquais, Conseiller au Parlement de Rennes, dont il n'a point d'enfans.


 

 

 

XII. Joseph Poulain, IIe. du nom, Chevalier, Seigneur de Mauny, se rendit, avec les autres Nobles de la Province de Bretagne, à l'arriere-ban convoqué, par ordre du Roi, en 1746, pour aller au secours de l'Orient, assiégé par les Anglois. Il fut élu par scrutin, ayant servi en qualité de Cornette d'une Compagnie noble de l'Evêché de Saint-Brieux. II a épousé 1°. Marie de la Bouexiere, d'une noble & ancienne extraction ; & 2°. en 1740, Françoise Millon, aussi d'une noblesse d'ancienne extraction.


 

Du premier lit est née :

 

 


 

-Pétronille Poulain, mariée, en 1754, avec François de Tregouet, Chevalier, Seigneur de la Baye ;


 

du second lit sont issus :


 

 

 

1-René-Marie-Joseph, qui suit

 

 


 

2- François-Marie-Joseph, Garde-Marine au Département de Brest ;


 

 

 

3- Louis- Charles, servant dans les Chevaux-Légers de la Garde du Roi ;


 

 

4.- Joseph, Ecclésiastique ;

 

 


 

5-César-Auguste Elevé de l'Ecole Royale Militaire ;


 

 

 

& cinq filles.


 


 

XIII. René-Marie-Joseph Poulain, Chevalier, a épousé, en 1768, Marìe- Victoire Arnauld, fille de noble Jean-Batiste Arnauld, & de Dame Félicité de la Fontaine, dont il a six enfans, vivans en 1775.

 


 

La branche établie en Anjou a pour auteur :

 


 

Antoine Poulain-de-la-Fontaine, second fils de Jacques, IIe. du nom, Ecuyer, Seigneur de Mauny, & de Demoiselle Marie le Marchand, lequel fut partagé par Alain, son frère aîné, comme on l'a dit ci-devant, le 26 Septembre 1598. II acquit, conjointement avec Bernardine Bedin, son épouse, la Terre de Grée en Anjou, par acte de l'an 1635 ; & après la mort de ladite Bodin, qui étoit veuve d'Antoine Poulain, il y eut partage fait en Anjou en 1675. Les Sieurs Poulain-de-la-Forestrie, descendants dudit Antoine Poulain, & de Bernardine Bodin, héritière de la Maison de la Forestrie, en Anjou, ayant été élus, par leurs concitoyens, aux charges municipales de la ville d'Angers, ils ont protesté, par différents actes en forme, qu'ils acceptoient lesdites charges, sans préjudicier à leur ancienne noblesse. Ces protestations se trouvent enregistrées, dès le 6 Avril 1707, aux Greffes de l'EIection & de l'Hôtel-de-Ville d'Angers, par Ordonnances rendues sur les Conclusions du Procureur du Roi.


 


 

La branche de Poulain-Quefferon, en Bretagne, suivant l'Arrêt de la Réformation de 1660, tire son origine de Roland Poulain, Seigneur de la Guesviere, fils de Jean, Ier. du nom, Seigneur de la Villesalmon, comme il est prouvé par un partage du mois de Septembre 1455. La branche aînée de cette Famille est tombée en quenouille, en 1735, dans celle de M. Goyon de Thaumats. Ceux de cette Famille, issus de la branche de la Villesalmon, conservent dans leurs Archives une Bulle du Pape Jules II, accordée à Jean, Roland & autre Jean Poulain, frères, Seigneurs de la Villesalmon, où on voit les qualités suivantes : Nobili & militari génère ex utroque parente procreatis, &. dans laquelle Bulle ce Pape leur accorde, & à leurs descendants, plusieurs beaux privilèges, Autels portatifs, Indulgences, etc. en vertu de leurs belles actions, & des services qu'ils lui avoient rendus. On voit encore dans leurs Archives un grand nombre de titres, où ils sont qualifiés de Chevalier d'ancienne Chevalerie, Les armes : d'argent, à un houx de sinople, au franc quartier de gueules , chargé d'une croix engrêlée d'argent. (voir Quelques notes sur les possesseurs de Ranléon en Saint-Igneuc. - l'histoire de Mégrit, page n° 5)

 

 

 

Le Val Martel à Mégrit, La Ville Salmon à Coëtmieux

Bas Bourg de Tramain et le Val en Plestan

Autant de fiefs tenus par la famille Poulain de Mauny

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires