Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 13:39

 

 

     

 

 

    Borne dite des quatre cantons

(située aux confins des cantons de Dinan, Plélan Le Petit, Broons  et Caulnes)

 

Manifestement, le terroir de Brusvily qui a fait l'objet d'études archéologiques à déjà livré quelques indices intéressants sur la période antique. Les lieux-dits la Vieuville les Mézerettes riverains de ce chemin antique ont abrité quelques bâtiments gallo-romains comme l'atteste la présence de fragments de tegulae sur une surface de 6 mètres x 60 m. La toponymie des lieux est assez éloquente : Vieuxville, vieux domaine, Mézerettes provient du latin villa-maceria, lieu où il y a des mazures, idem le bois des Mézières en bordure de la limité avec la localité du Hinglé. Au village de la Pirotais ont été retrouvés des tessons de céramique sigillée, caractéristique des services de table de l'Antiquité romaine mais aussi des céramiques remontant au Xe siècle de l'ère chrétienne. Les Grandes Landes et les Champs-Hamon ont conservé traces de ce qui semblerait être selon l'archéologue L. Andlauer l'emplacement d'un établissement gallo-romain. Au Bosreux des tegulae et des tessons de céramique ordinaire attestent la présence humaine au cours de cette période, mais des tessons protohistorique semblent être une preuve d'une présence en ce lieu dès l'époque antérieure à l'occupation romaine, probablement lorsque les Coriosolites se répartissaient sur notre vieux terroir. Au cimetière de Brusvily deux sites sont sans doute à associer à l'antiquité, de même qu'en ce lieu dit Vieille-Eglise. La Vieille-Eglise, ce qui suppose une évangélisation précoce comme en témoigne ces croix monolithiques au nombre de quatre que l'on peut observer, d'une part sur le placitre de l'actuelle église, on devine sur une face un Christ grossièrement sculpté, au revers se distingue trois cercles concentriques et des entrelacs décorants le fût. La Croix es Ailes à fût court repose sur un socle de granit Elle se remarque sur l'ancien chemin qui conduisait de Brusvily à Lannouée. Une troisième croix dite Croix Miellé est visile quand on quitte le bourg de Brusvily pour se rendre à Dinan, à l'angle de la route conduisant à la Perchais ; enfin la dernière dite croix des Pestiférés est visible près de l'étang de Bosreux, la légende attribue la dénomination de cette croix à une épidémie ayant ravagé Dinan, une fosse commune aurait été aménagée près du lieu de Bosreux. Autre curiosité propre à Brusvily et aux localités voisines : elles étaient traversées par le chemin de Broons à Dinan, aussi qualifié de chemin du-Guesclin. Des bornes au nombre de sept furent plantées pense-t-on au cours du moyen âge. Quel était le rôle de ces bornages, diverses explications ont été avancées : démarcations de fiefs, de juridictions, limites entre les paroisses de Brusvily et Trébédan, elles se distinguent de part et d'autre et en partie dans le Bois de Trébédan. Sans doute ont elles le même rôle que cette Croix es Ailes précédemment évoquée. Elles voisinaient le chemin emprunté au cours du moyen-âge, qui conduisait de Broons à Dinan et traversait les paroisses de Trémeur, de Trédias, le nord du Bois d'Yvignac avec possible étape sur l'ancienne possession templière de Lannouée. Perpendiculaire à l'amorce du chemin de Lannouée à Brusvily se trouvait le chemin de Justice. Peut être une réponse aux questions posées.....Colbert lui-même avait été impressionné devant une justice aussi importante dans la Province de Bretagne. Un résumé de Béchameil de Nointel permet un peu mieux de comprendre la très ancienne coutume de Bretagne : « le droit  de juridiction attaché au fief, en sorte qu’il n’y a aucun fief de si petite étendue, qui n’ait sa justice et ses officiers. ». En 1770, précisément, il fut procédé à un réaménagement administratif de la contrée. Jugon qui était alors l’un des dix sièges  de juridictions royales en Bretagne perdit son statut au profit de Dinan, quand au re-découpage qui en résulta, c’est à y perdre son latin : toutes les paroisses comprises entre la mer  au nord, l’Arguenon de son  embouchure jusqu’à Broons et de Broons à Moncontour, et de Moncontour à Yffignac furent rattachées à la subdélégation de Lamballe, tout en restant du ressort royal de Dinan. Ainsi Brusvily, Plumaudan, Trébédan, Trélivan dépendaient-elles de la subdélégation et du ressort royal de Dinan ; Caulnes, Guenroc, Guitté, Broons et Yvignac  furent rattachées à la subdélégation de Montauban, tout en restant du ressort royal de Dinan, enfin dernier cas de figure : Plumaugat, Lanrelas et Trédias reçurent pour subdélégation Montauban, cependant Trédias restait du ressort royal de Lamballe, alors que Plumaugat et Lanrelas ressortaient du siège royal de Ploërmel. Cependant, certains fiefs au sein de ces paroisses étaient eux mêmes répartis entre diverses juridictions, véritables imbroglios.....A moins que les dites bornes ne soient tout simplement des stèles. Ce qui pourrait corroborer avec la découverte d'un site de l'âge de Fer aux environs du hameau de Lannouée avec ce statuaire qui y fut trouvé.    

En rouge le tracet du chemin antique, en jaune le chemin médiéval, étoiles jaunes anciens sites gallo-romains, à gauche fléché de rouge amorce du chemin dit de Justice?

Une des sept bornes visibles sur le parcours de la voie antique Fanum Martis - Duretie (Corseul-Rieux) Document Le Flohic 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires