Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 13:13

C'est à travers les Réformes entreprises au sein de l’Évêché de Saint Malo qu'apparaissent les membres de la famille Guillaume, dont les armoiries étaient : « de gueules au lion d’argent, couronné d’or. ». Voici quelques notes laissées au sujet de cette Maison par Pol Potier de Courcy : Guillaume, sr de la Chaize, -de la Vieuville, -du Pourpris, paroisse de Saint-Jouan-des-Guérets, -du Boisgardon et de la Lande, paroisse de Ploubalay, -de la Corbinaye paroisse de Eréac, -de Cesnoual paroisse de Ros, du Pont-Reguays, paroisse d'Yvignac -de Saint-Régent, paroisse de Lanrelas (voir histoire de Lanrelas, page n° 5). Ancienne extraction, références 1668, sept générations ; références et montres de 1427 à 1513, par. de Saint-Jouan, Ploubalay et Yvignac, évêché de Saint-Malo. Alain, vivant en 1470, père de Pierre, marié vers 1510 à Jeanne du Hirel: un général des finances en Bretagne en 1672; un évêque de Saint-Brieuc et abbé de Carnoët, en 1727; un évêque de Bayonne, † 1734. 

 Ploubalay 1448

 

Février 1448 Plubalay ou Plobalay -

 

L'Hostel Jean Guillaume y a un sien fils qui y demeure.

Pierre Guillaume tient deux métairies nobles, une nommée le Bois Gaudron et l'autre la Lande, et y sont quelques rotures adjointes

Et Alain Guillaume de Boisgardon, perçoit 100 livres de revenu, il comparaît revêtu d’une robe

 

 

 

Ploubalay 1513

 

-La maison de la Chaere (la Chaise) qu'à Me Hervé Fesan et les héritiers susnommés, quelle maison etoit à feu Pierre Guillaume et etoit roturière mais fut exempte parce que le dit Guillaume apporta le rabat de deux tiers de feu à la ditte paroisse (de Saint-Jouan-des-Guerets) depuis quoi, plusieurs terres roturières y ont été annexées

 

Pierre Guillaume demeurant à Saint-Malo à la maison de la Chaese annolie depuis naguère.

 

Yvignac 1469

 

Yvignac, mois de janvier l'an 1469 : Renaud Guillaume, pour sa mère, porteur d'une brigandine et comparaît en archer de Pont-d-Bague (10 livres de revenu) : porteur d'une brigandine et comparaît armé d'une jusarme ;

 

 

Yvignac 1513

 

Ivignac 1513 : Noble homme Me Olivier Guillaume, sr du Pont-Regnays, demeurant audit lieu noble, et tient plusieurs rotures. dont une pièce fut à feu Regnault Teton. Noble Pierre Guillaume frère juveigneur dudit Olivier, tient plusieurs terres en roture.

 

Cette famille Guillaume est citée à la Levrette, une gentilhommière qui appartint tout d'abord à écuyer Jehan Guillaume, mari de Jeanne Rolland, de la famille des seigneurs du Pont-Renais.

 

 

 

En haut à gauche le Boisgardon en Ploubalay, et la Levrette en Yvignac, et ci-dessous la Corbinaye en Eréac et Vieuxville en Saint-Jouan-des-Guérets

 

Autres possessions de la famille Guillaume : la Pommeraye en Trédias et la Corbinaye en Eréac.

 

Le Manoir de la Pommeraye remonte au XVIème siècle (voir Le manoir de la Pommeraye en Trédias). Maison noble de la paroisse de Trédias, appartenait à Jehan Guillaume en 1520. Renaud Guillaume, pour sa mère, porteur d'une brigandine et comparaît en archer. Construit en pierre et en terre, ce petit manoir rural, avec ses quatre portes en plein cintre jumelées, est assez représentatif des habitations de la petite noblesse pauvre. Sur l'arrière, une tourelle abrite un escalier à vis aux marches de bois, façonné comme les escaliers de granit de la même époque. Dès 1520, La Pommeraye est habité par Jehan Guillaume, écuyer.

 

 

 

 

En haut le Pont-Regnais en Yvignac, en bas la Pommeraye en Trédias

Jean Guillaume, descendant au lV. degré de Pierre Guillaume, de la Ville de St. Malo, qu’on sait avoir été annobli au commencement du XVe Siècle, étoit cousin germain, mais cadet d’un autre Jean Guillaume, Seigneur du Boisgardon, qui ne laissa qu'une fille mariée avec Charles de St. Meleuc. De Jean Guillaume & de Catherine Jocet, sortirent deux fils, l'un, dont la postérité ne se connoît point au-delà de son petit-fils Armel Guillaume, demeurant à St. Malo en 1560. le second nommé Alain Guillaume, fut bisayeul de Joseph Guillaume, Seigneur de la Vieuville & de Maule, successivement Trésorier de France en Bretagne, Conseiller aux Parlemens de Metz & de Paris, Maître des Requêtes, Sécretaire des Commandemens de Madame la Duchesse de Bourgogne, Conseiller d'Etat, qui avoit été maintenu avec son pere dans la possession de la qualité de Noble le 15. Décembre 1668. par Arrêt de la Chambre de Réformation de Bretagne, & en faveur de qui Louis XIV. érigea la Terre de Maule en Marquisat au mois de Septembre 1699. Pierre Guillaume de La Vieuville, Sacré Evêque de Bayonne le 22. Août 1728. & mort en 1734. étoit un de ses fils.

 

 

Extrait des registres de la Chambre establie par le Roy pour la reformation de la Noblesse en la province de Bretagne, par lettres patentes de Sa Majesté du mois de janvier 1668, veriffiees en Parlement le 30 juin dernier : Entre le Procureur General du Roy, demandeur, d'une part. Et Pierre Guillaume, escuyer, sieur de la Vieuville, faisant tant pour luy que pour Joseph Guillaume, escuyer, son fils aisné, led. sieur de la Vieuville connestable et capitaine du guet des ville et château de St-Malo, deffendeur, d'autre part. Veu par lad. Chambre : L'extrait de presentation faite au Greffe d'icelle par led. sieur de la Vieuville, le 14e Novembre dernier, qui auroit déclaré, tant pour luy que fondit fils aisné, vouloir soustenir la qualité d'escuyer par luy et ses predecesseurs prise, et porter pour armes : De gueulle à un lyon d'argent, couronné d'or ; ledit extrait signé : le Clavier, greffier. Induction d'actes et pièces dud. fieur de la Vieuville, sur son seing et de Me Georges Justel, son procureur, concluant par icelle à ce qu'il plut à lad. Chambre le maintenir et garder, et sesdits enfans, dans les qualités, rangs, honneurs et prerogatives d'ecuyers et de nobles d'extraction, et comme tels inscrits au roolle et catalogue des nobles ladite induction du 20e Novembre 1668 et signiffiee au Procureur General du Roy par le Page, huissier, le même jour. Pour établir la justice desquelles conclusions, articule à faits de généalogie qu'il est decendu originairement d'ecuyer Allain Guillaume, sieur de Boisgardon, qui vivoit en l'an 1470, qui eut pour fils Pierre Guillaume, escuyer, sieur dud. lieu du Boisgardon, lequel espouza damoiselle Jeanne de Hirel, et d'iceux issurent escuyer Jacques Guillaume, sieur du Boisgardon, aine, Jean Guillaume, escuyer, sieur du Casnoual, puiné, lequel Jacques n'eut qu'une fille, nommée Jeanne Guillaume, et dud. Jean, puinè, et de damoiselle Barthelemie Jocet est issu escuyer Estienne Guillaume, aine, et Allain Guillaume, puisné, sécond du nom ; lequel Estienne n'a eu que des filles, et dud. Allain, puiné, et de damoiselle Perrine Eon est issu un seul fils nommé Bertrand Guillaume, escuyer, sieur de la Vieuxville, lequel espouza damoiselle Olive le Fer, et d'iceux est issu escuyer Pierre Guillaume, sécond du nom, sieur de la Vieuxville, conestable de St-Malo, produisant, lequel a espouzê damoiselle Jacquette Richome, et de leur mariage font issus escuyers Joseph Guillaume, aine, et Pierre Guillaume, troisieme du nom, puiné, ses enfans. Sur le degré dud. Allain Guillaume, premier du nom, est raporté : L'extrait de la Chambre des Comptes de Bretagne, par lequel se voit qu'icelluy Allain estoit demeurant dans la parroisse de Plouballay et que parmy les lieux appartenans aux nobles de lad. parroisse il est parlé de l'hôtel Joachin Guillaume, appartenant à un sien fils mineur, nommé Allain Guillaume, lequel en l'an 1481 comparut comme noble à l'arrière ban convoqué dans la ville de Dinan, et au fol. 3, recto, dudit extrait se voit qu'il a comparu et presenté André le Clerc, archer en brigandines, à deux chevaux, et fait le service, et deux ans après lad. année 1481 se fit une séconde convocquation ou ce même Allain comparut en personne, comme archer en brigandines, à deux chevaux. Led. extrait daté au delivrement du 26e Novembre dernier 1668, signé : Bourdin, Vincent Beaujouan. Un contrat de vente du 10e Mars 1506, passé entre led. Allain Guillaume,du nom, et. noble homme Gilles Hingant, sieur du Treiff et du Boishux, par lequel contrat led. Allain Guillaume est qualifié de noble homme, sieur du Boisgardon, et signé : G. Hingant, Allain Guillaume, de Taillefer et R. le Sacher, passe. Sur le degré dud. Pierre, premier du nom, fils dud. Allain, est raporté : Une transaction passee entre luy et le sieur de la Robelinaye, en laquelle il est qualifié de noble homme, sieur du Boisgardon, fils aine, héritier principal et noble de feu Allain Guillaume, et prend en payement deux pièces de terre nobles ; lad. transaction du 22 janvier 1510, signee : Gobly (?), V. Feron et Jac. Ollivier, passe. Ledit Pierre Guillaume, escuyer, sieur du Boisgardon, estoit juge royal et senechal au siege de Dinan et en cette qualité rendit sentence audit siege entre Jean l'Evesque, le ieune, et Allain Josselain, se portant controlleur et receveur d'une taillée faite et egallee sur les parroissiens contributifs à fouage de la parroisse de Plouballay ; lad. sentence du 2e May 1516, signee : lac. Ollivier, passe, ecritte sur veslin. Apres le deceds de ce Pierre il y eut contestation entre Jeanne de Hirel, sa veuve, et Jacques Guillaume, leur fils aine, soit pour le partage des acquêts de la communauté de lad. de Hirel, soit pour le remplacement de ses propres, et sur toutes ces prétentions lad. de Hirel transigea avec le seul Jacques, aine, qualiffié héritier principal et noble ; icelle dattee du 16 juin 1517, signee : le Breton, passe, écrite du veslin. Un contrat d'échange passé entre laditte Jeanne de Hirel et led. Jacques, son fils, de quelques héritages qu'elle possedoit en la parroisse de Ros, auec la mettairie de Canoual, laquelle appartenoit à son fils, dans lequel contrat led. Jacques est qualifié de noble ecuyer, et signé : Lucas, passe, datte du 20e Avril 1518. Autre contrat de vente passé entre le même Jacques Guillaume, qualiffié escuyer, seigneur du Boisgardon, par lequel il transporte un fief à Raoul le Champion ; led. contract du 10e Octobre 1520, signé : le Roy et Dumas, passes ; avec la quittance au pied dud. contrat, du 17e Septembre 1523, signee : du Maz et Jac. Ollivier, passes, dans laquelle il prend les mêmes qualités. Le deffendeur n'estant descendu de Jacques, mais de Jean, son puiné, lequel Jean aappartenoit dans la succession dud. Pierre, leur père ; ledit acte signé : Jac. Ollivier passe, et sellé, écrit sur veslin. Un acte d'échange du Ier Avril 1521, par lequel se voit que Jeanne de Hirel transporte à Jean Guillaume, son fils puiné, la mettairie noble de Canoual, led. Acte signé : Marot et Martin, passe,sur veslin et sellee. Une ferme passee entre led. Jean Guillaume, qualiffié escuyer, seigneur de Casnoual, et Georges dattee du 26 Août 1523. Un contrat d'aquets fait entre Jean Baslé, de la terre que possedoit la damoiselle du Puis, en St-Servan, et led. Jean Guillaume, qualiffié escuyer, seigneur de Canoual, et dattee du 17e May 1533, signé : E. Garault, écrit sur veslin. Lequel Jean Guillaume quitta la parroisse de Plouballay, lieu de son origine, et se maria à St-Malo, y espouza Barthelemee Jocet, sa femme, de laquelle il eut deux enfans, sçavoir Estienne et Allain, comme se voit par leurs extraits de baptesmes, ou ils sont qualiffies enfans de noble homme Jean Guillaume et de Berthelemee Jocet ; lesd. extraits dattes des Ier Mai 1526 et 27 Mars 1536, signes : L. Denos. Un acte de curatelle du.14 Avril 1550, par lequel se voit qu'Estienne Guillaume, fils aine de noble homme Jean Guillaume, prend charge et garde de Allain Guillaume, sécond du nom, son frère puiné, a esté institué son tuteur ; led. acte signé : J. le Veillart. Une saisie faitte à la requeste de noble homme René le Bret, sieur du Bost, le 3e Janvier 1550, sur les héritages apartenant aud. Estienne Guillaume, par laquelle il est qualiffié ecuyer, héritier principal et noble de noble homme Jean Guillaume, son père ; led. acte signé : de Prez, sergent. Sentence rendue entre Estienne Guillaume, héritier principal et noble, sieur du Boisgardon, et Joachin Goubin, le 3e Juin 1554, pour les causes y mentionnées, signee : Huon. Un procès verbal et information faite par le juge de St-Malo, chargé de la deposition des principaux habitans de St-Malo, d'une maison apartenante aux père et mère dud. Pierre Guillaume, laquelle fut incendiée ; led. procès verbal du 29 Mars 1634, signé : Jocet. Une transaction du 29 Avril 1548 entre nobles gens Jean Guillaume, sieur de Canoual et de la Lande, et damoiselle Jeanne Guillaume, dame du Boisgardon, touchant quelques procès qu'ils avoient ensemble ; lad. transaction signee et garantie. esté partagé par son aisné, comme se voit par l'acte du 26 Fevrier 1521, de la succession de Pierre, père commun, ou ledit Jacques est qualiffié aisné, héritier principal et noble, et estoit saisy de toutte la succession, et promet assoir une somme de trois cent livres de rente aud. Jean, son puiné, pour son droit, part et portion de ce qui luy Lequel Allain Guillaume, fils puiné de Jean, espouza damoiselle Perine Eon, et d'iceux est issu Bertrand Guillaume, père du produisant, comme se voit par l'extrait de l'âge dudit Bertrand, ou il est qualiffié fils de noble ecuyer Allain Guillaume, sieur de la Lande, et de Perrine Eon, sa femme, dattee du 21 Avril 1577, signé : J. Denos. Led. Bertrand Guillaume, fils d'Allain, sécond du nom, espouza damoiselle Olive le Fer, desquelles est issu escuyer Pierre Guillaume, deffendeur, comme se voit par l'extrait de l'âge dud. Pierre, du 5e Septembre 1616, signee : Desnos. Led. escuyer Pierre Guillaume, à present sieur de la Vieuville, a esté pourveu d'une charge considerable dans une place comme St-Malo et a receuilly seul les successions de ses père et mère, noblement et avantageusement. Lettres de provision de lad. charge de connestable avec un arrest du Conseil et actes de réceptions dud. escuyer Pierre Guillaume, sieur de la Vieuville, des 9 et 24 Avril, 11, 12 et 15 Mars 1652 et 21 Septembre 1666, signes et garantis et selles. Requête presentee à lad. Chambre par led. sieur de la Vieuville, deffendeur, faisant pour luy et escuyer Joseph Guillaume, son fils aine, par laquelle il remontroit que dans son induction il a induit des extraits de baptêmes non certifies par les juges des lieux, mais comme il a apris qu'il en estoit besoin, il a tiré lesd. extraits par devant les juges de St-Malo, et requeroit qu'il plut à lad. Chambre voir lesd. extraits tires par devant les juges de St-Malo, des Ier May 1526, 27 Mars 1536, 21 Avril 1577, 5e Septembre 1616 et 5 Fevrier 1645, qui est celuy dud. Joseph Guillaume, fils du produisant, et en consequence ordonner estre icelle signiffiee et mise au sac pour en jugeant y avoir égard. Arrest rendu sur lad. requête, par lequel la Chambre a ordonné estre icelle signiffiee et mise au sac, l'11 Novembre 1668. Autre arrest rendu en la même Chambre, entre le Procureur General du Roy et Pierre Guillaume, escuyer, sieur de la Vieuville, faisant tant pour luy que pour escuyer Joseph Guillaume, son fils aine, par lequel la Chambre, avant de faire droit sur l'instance, a ordonné et ordonne que led. Pierre Guillaume se pourvoira à la Chambre des Comptes de ce pais pour en presence du Procureur General du Roy y lever l'extrait de la reformation des nobles faite pour l'eveché de St-Malo, en l'an 1513, pour ce fait, ordonner ce qu'il apartiendra. Led. arrest du 20 Septembre 1668, signé : Malescot, greffier. Autre induction du sieur de la Vieuville, sur son seing et de Me George Justel, son procureur, concluant à ce qu'il plut à lad. Chambre le maintenir et les siens dans les qualités d'escuyer et de noble et dans les honneurs et prerogatives et au roolle et cathalogue d'iceux ; lad. induction du 8e Décembre dernier et signiffiee au Procureur General du Roy le mesme jour, par laquelle induction il induit l'extrait de la Chambre des Comptes par laquelle se voit que les sieurs du Boisgardon Guillaume sont nobles et de toute antiquité se sont toujours comportes noblement et ont comparu aux monstres, bans et arrière bans de lad. province. Ledit extrait datte au delivrement du 26 Novembre 1668, signé : Bourdin. Et tout ce que par led. deffendeur a esté mis et produit par devers ladite Chambre, conclusions du Procureur General du Roy, et tout consideré. La Chambre, faisant droit sur les instances, a déclaré et déclare lesdits Pierre et Joseph Guillaume, père et fils, nobles et issus d'ancienne extraction noble, et comme tels leur a permis et à leurs decendans en mariage légitime de prendre la quallité d'ecuyer et les a maintenus au droit d'avoir armes et ecussons timbres appartenant à leur quallité et à jouir de tous droits, franchises, prééminences et privilleges attribues aux nobles de cette province, et ordonne que leurs noms seront employés au roolle et cathalogue des nobles de la senechaussee de Rennes. Fait en laditte Chambre, à Rennes, le 15e de Décembre 1668. Signé : Malescot

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires

Sousou 19/06/2017 15:22

Au cas où vous ne le sauriez pas, il y a deux GUILLAUME en Yvignac au XVIIe s. :

- Damoiselle Laurence GUILLAUME, décédée en cette paroisse le 07/05/1620.
- Françoise GUILLAUME qui a épousé Ecuyer Jean BOSQUEN, sieur de Quehebel, qui descend de la famille des BOSQUEN de la Ville-Bellanger. Elle est décédée à Yvignac le 18/11/1668.


Sousou.

poudouvre 19/06/2017 16:02

bonjour, merci de l'info, sans doute l'ouvrage consacré à Yvignac en parle, je vérifierai. Merci de l'info