Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 07:21

 

 

Château de la Roche-Giffart et armoiries de quelus uns de ses possesseurs : Giffart, de la Chapelle, de Créquy, de Coëtanfao, Loquet de Granville

 

 

Le château de la Roche-Giffart, paroisse de Saint-Sulpice des-Landes, doit son nom à une famille Giffart dont le R. P. du Paz parle en ces termes : « L'an 1218 vivait un Alain Giffart, que je pense avoir été seigneur de la Roche-Gif fart. duquel il y a une lettre d'accord faite entre lui et le prieur du prieuré de Tresbœuf, dépendant de l'abbaye de Saint-Melaine. » Hist. général. de Bret.) Il est encore question dans le Cartulaire de cette abbaye de trois autres seigneurs appartenant à la même maison; ce sont Geffroy Giffart, dit Buffeliu; Guillaume Giffarl, son fils, et Robert Giffart, fils dudit Guillaume. En 1247, ce Guillaume Giffart donna a l'abbaye de Saint-Melaine, avec le consentement de Robert, son fils aîné, les dîmes qui lui appartenaient a Ventivole et à la chapelle de Calendour, pour la dotation d'un obit ou anniversaire pour lui et son père Geffroy Giffart, dit Buffelin. Ce Robert Giffart, fils de Guillaume, prit part a la croisade de 12i8. Geffroy Giffart, chevalier, seigneur de la Roche-Giffart, épousa Aliénor de Bœuvres, dame dudit lieu, paroisse de Messac; il vivait vers 1280, et laissa trois enfants : Alain, seigneur de la Roche-Giffart ; Amice, mariée à écuver Jean du Val ; et Agaïce, qui partagèrent sa succession en 1301. Alain Giffart, seigneur de la Roche-Giffart et de Bœuvres, ne laissa que deux filles : Agaïce, l'aînée, dame de la RocheGiffart et de Bœuvres, qui épousa Guillaume de la Lande, seigneur de Pont-Rouaud ; et Amice. femme de noble écuyer Jean Habel. « Ainsi, ajoute du Paz, le nom de Giffart périt en cette maison de la Roche-Giffart; mais il fut continué en celles du Plessis-Giffart, paroisse d'Irodouer, qui a toujours été la principale et chef de nom et d'armes des Giffart . » La seigneurie de la Roche-Giffart demeura entre les mains des seigneurs de la Lande jusque vers l'an 1400, époque a laquelle Martine de la Lande, dame de la Roehe-Giffart et de Bœuvres, épousa Guillaume de la Chapelle, chevalier. en 1427. Jean de la Chapelle, seigneur de la Roche-Giffart, vivait en 1485. Mathurin de la Chapelle, seigneur de la Roche-Giffart, acheta en 1526 d'avec Claude d'Annebault, mari de Françoise de Tournemine, le château et la châlellenie de Sion, paroisse de ce nom. René de la Chapelle, seigneur de la Roche et de Sion, acquit vers 1562-1567 le château et la châtellenie du Grand Fougeray: il épousa Renée Thierry et introduisit le protestantisme dans sa famille et dans ses terres. Louis de la Chapelle, son fils, seigneur de la Roche, de Sion et de Fougeray, fut tué en 1595 sous les murs de son château de Fougeray, il avait épousé Marguerite Tillon. Samuel de la Chapelle, son fils, seigneur de la Roche, etc., enleva et épousa Françoise de Marée, et fut tué à la chasse avant 1626. Henri de la Chapelle, seigneur de la Roche, etc., marié à Marguerite de Chamballan, fut tué au faubourg Saint-Antoine a Paris, en 1652. Samuel, son frère, abjura l'hérésie en 1648. Son fils, Henri de la Chapelle, s'unit a Marguerite de la Lande, dite de Machecoul, et fut seigneur de la Roche, etc. il mena une vie fort scandaleuse avec Mme de la Hamelinière. comme le témoigne dans ses lettres Mme de Sévigné. Imitant ses ancêtres, il fit beaucoup de mal aux catholiques du pays de Fougeray. Ayant refusé d'abjurer ses erreurs, il fut forcé, en 1685, de s'exiler en Hollande, sa fortune fut dispersée; à peine ses deux sœurs, Marguerite et Henriette de la Chapelle, purent-elles conserver quelques débris de la ctellenie de Sion. Catherine de Rouge, femme du maréchal de Créquy. acheta les terres de la Roche-Giffart et de Fougeray. Comme il a été dit précédemment, le marquis de Coëtanfao posséda ensuite ces seigneuries du chef de sa femme, Innocente de Rougé; mais elles furent vendues et séparées après sa mort, vers 1748. Le nouveau seigneur de Fougeray, Jean-Charles Loquet de Granville, avait bien acheté Fougeray et la Roche-Giffart ; mais le prince de Condé, seigneur de Châteaubriant, retira féodalement cette dernière seigneurie de la Roche, et la céda à Guy de Lavau et à Marie-Anne Baugin, sa femme. La famille de Lavau conserva la Roche jusqu'à nos jours; mais M. Joseph Guérin ayant épousé M"c Sophie de Lavau, ce château est passé entre les mains de la famille Guérin, qui le possède actuellement.

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires